L2A-Logo RVB

« Mars Bleu » – 17 Mars 2024

🚶‍♂️Rejoignez-nous ce dimanche 17 Mars pour Mars Bleu, une journée dédiée à la sensibilisation contre le cancer colorectal !
🌟 Organisé par la Ligue contre le Cancer de la Mayenne et l’IUT de Laval, en partenariat avec notre section marche nordique !
🎗️ Au programme : Une marche conviviale, avec animations sur place, Zumba avec Cécile Mahouin, immersion visuelle, sensibilisation, etc
📅 Retrouvez toutes les informations nécessaires ci-dessous👇
Mobilisons nous !

Meeting Flash benjamins

✨Meeting Flash Benjamins✨
📅 Samedi 27 janvier
⏰ 13h30-16h00
📍 Palindrome – Laval
🚧 Infos importantes:
🏆 Le concours de perche désignera le et la champion(ne) départemental
🚫 Pas de buvette
🍪 Goûter offert à tous les enfants

Inscription à la formation jeunes juges départementales / cross relais

Championnats départementaux en salle

Pour vous inscrire à la formation jeune juge départemental :

https://urlz.fr/oHui

Championnats départementaux de cross relais

Pour vous inscrire : 

https://forms.gle/yfVf9bpJHxitvc8C9

L’Olympiade Culturelle de Laval vous invite à une déambulation urbaine à vélo reliant les trois Centres de Préparation aux Jeux Olympiques ce samedi 14 octobre !

Les Jeux Olympiques sont donc une célébration totale tant sportive, qu’artistique et culturelle. En prélude de ce moment festif à venir, entre sport et culture, nous vous proposons de découvrir, à chacune de vos étapes, une discipline sportive et un des trois musées d’art de Laval.

Dans chaque lieu, vous validerez un passeport vous permettant de participer à un tirage au sort organisé au moment de la clôture de la journée afin de gagner des lots : deux entrées pour une soirée bien-être et une entrée hammam à l’Aquabulle ! Tous les lieux sont accessibles toute la journée et vous n’êtes pas obligé d’effectuer le circuit dans son intégralité.

Pour découvrir le circuit, cliquez ici.

Point de départ, entre 9h30 et 16h, à tout moment de la journée en fonction du programme que vous souhaitez suivre : Square de Boston.

Des vélos peuvent être prêtés pour petits et grands, en partenariat avec Urbaner et Laval Tourisme.

  • Vélodrome François Pervis d’Espace Mayenne – 2 Rue Joséphine Baker, Laval

Découvrez la Micro-Folie de Laval Agglomération.

Une fois par heure entre 10h et 16h, visitez du vélodrome et échangez autour du paracyclisme sur piste, avec Laurent Seyeux, ancien champion de France sur piste de tandem.

À 14h et 15h | Démonstration de cyclisme sur piste.

  • Au stade Manuela Montebrun – 103 Av. Pierre de Coubertin, Laval

Découvrez une sélection de visuels d’oeuvres du MANAS | Musée d’Art Naïf et d’Arts Singuliers.

En continu entre 14h et 16h découvrez des disciplines de l’athlétisme avec L2A53 (Laval Agglo Athlé)

  • À la piscine Saint-Nicolas – 139 Bd Jourdan, Laval

Découvrez une sélection de visuels d’oeuvres de la collection Beaux-arts.

À 9h15 | Aquagym.

À 10h30 | Parcours sportif et aquatique avec handicap.

À 14h | Visite des espaces techniques de la piscine.

(Pensez à prendre vos maillots et bonnets de bain)

  • Au Centre Régional d’Education et de Formation(CREF) – 109 Av. Pierre de Coubertin, Laval

Découvrez les créations des enfants des écoles Alain, Saint-Joseph et Saint-Pierre inspirées des œuvres naïves et singulières en lien avec le sport.

Découvrez une exposition autour de l’histoire paralympisme conçue par le Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS).

Clôture de la journée à 16h30 au MANAS | Musée d’Art Naïf et d’Arts Singuliers en présence de Myriam Clavreul, multiple championne de France de paracanoé.

Des vélos peuvent être prêtés pour petits et grands au Square de Boston de 10h à 16h.

Pour les activités à la piscine, prendre un maillot et un bonnet de bain.

Tous les lieux sont accessibles toute la journée et vous n’êtes pas obligé d’effectuer le circuit dans son intégralité.

 

E-pass Jeunes / Génération Mayenne 2024

Les bénéficiaires doivent être scolarisés dans un collège ou tout autre établissement de niveau équivalent en Mayenne (sauf cas particuliers pour des collégiens domiciliés en Mayenne scolarisés en dehors du département : sport études en dehors du département par exemple…).

Les demandes de remboursement seront ouvertes à partir du 1er septembre 2023 et jusqu’au 31 mars 2024.  Le dispositif se veut également rétroactif, pour toutes les licences de la saison 2023-2024 prises avant le 1er septembre.

Les conditions : 

  • Une seule aide de 35 € par élève.
  • Au choix : 
    • Une aide à la prise de licence sportive 2023-2024, hors fédérations scolaires, 
    • Une aide à l’inscription dans un conservatoire public ou une école privée ou association loi 1901 pour une des activités suivantes : musique, danse, théâtre, cirque, art de la rue, arts visuels (activité régulière : hors stage).
    • Une aide à la prise d’un abonnement dans les théâtres ou salles de spectacles ou cinémas,
    • Une aide pour les cours de natation en piscine.

Pièces à fournir pour bénéficier de la subvention : 
 

  • Un justificatif de scolarité (attestation de scolarité)
  • Un justificatif d’inscription aux activités (licence ou attestation d’inscription faisant apparaitre le montant de l’adhésion acquitté (datée, signée avec un tampon)
  • La copie du livret de famille (avec la page des parents et du bénéficiaire)
  • Un Revelé d’Identité Bancaire
  • Pour les abonnements aux théâtres ou salles de spectacles ou cinémas : un justificatif de prise d’abonnement faisant apparaitre le montant de l’abonnement acquitté (daté, signé avec un tampon)

C’EST POUR QUI ?

Pour tous les jeunes scolarisés dans un lycée, CFA, IME ou MFR des Pays de la Loire et pour tous les autres jeunes résidant en Pays de la Loire, âgés de 15 à 19 ans (étudiants, en recherche d’emploi…)

Retro – Les 20 ans de Paris 2003

Huit médailles, plus de 500 000 spectateurs et une ambiance de stade de foot.
Il y a vingt ans, Eunice Barber, Marc Raquil, Mehdi Baala, Manuéla Montebrun, Muriel Hurtis, les relayeurs et tous les Bleus faisaient chavirer de bonheur le Stade de France, lors des Mondiaux de Paris-Saint-Denis. Retour, avec ses principaux acteurs, sur la plus belle semaine de l’histoire de l’athlétisme français.

Samedi 1er septembre 2003. Les Mondiaux de Paris Saint-Denis se sont achevés la veille. Leslie Djhone est rentré chez lui, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), une commune au sud-est de la capitale où il fait bon vivre avec ses guinguettes sur les bords de Marne et le bois de Vincennes à quelques hectomètres.
Après une compétition harassante, le sprinter de 22 ans, une des révélations de la compétition avec une cinquième place sur le tour de piste et une médaille d’argent avec le 4×400 m, est épuisé. Mais le frigo est vide, alors il faut sortir faire les courses. Il se rend au supermarché, commence ses emplettes. On l’interpelle. «C’est possible d’avoir un autographe?» Bien sûr. L’élève de François Pépin trouve un stylo, appose sa signature et relève la tête. Un attroupement s’est formé autour de lui et grandit, grandit. Ça devient même oppressant. Des vigiles doivent l’exfiltrer du magasin. Inconnu du grand public deux semaines plus tôt, Leslie Djhone est devenu une star. Une scène qui en rappelle d’autres. Comme ce jour où, après avoir passé les qualifications du marteau, Manuéla Montebrun doit quitter le Stade de France entourée par quatre gardes du corps, afin de pouvoir mettre fin à des dédicaces qui s’éternisent.
La vague retombera quelques semaines plus tard. Mais pendant dix jours de douce folie, l’Hexagone a chaviré et s’est pris de passion pour l’athlétisme et ses Bleus. Les Français ont besoin de se changer les idées avant la rentrée. Il fait toujours très chaud, mais pas autant que pendant la première quinzaine d’août marquée par une canicule historique qui, on l’apprendra plus tard, s’avérera tragique avec 15 000 décès. À la télévision, les sessions diffusées en prime time sur France 2 et France 3 réunissent chaque soir près de six millions de téléspectateurs.

UNE DIZAINE DE CARS MAYENNAIS
En un peu moins de 45″, les Mondiaux de Paris 2003 viennent de basculer dans l’irrationnel. Comment expliquer cette atmosphère surréaliste? « Pendant la compétition, on a montré quelque chose: un effort, estime Raquil. On a mouillé le maillot. C’est ce que le public avait besoin de voir, avec des athlètes qui ne se cherchaient pas des excuses. »Vingt ans plus tard, les héros de Paris reprennent en cœur une analogie résumée par Muriel Hurtis en une phrase: «On s’est un peu pris pour des footballeurs pendant une semaine. »

La sprinteuse née à Bondy et formée à Bobigny déploie sa grande foulée presque à la maison. Elle est la fierté de la Seine-Saint-Denis, ou plutôt du « neuf cube », comme le répète à l’antenne Patrick Montel. « Un département souvent décrié, pointé du doigt, stigmatisé, selon les mots de « Mumu’ La, on portait un regard différent sur le 93. J’avais envie de créer de l’espoir pour les jeunes, en leur montrant qu’on pouvait êt e issu d’ici et aller au bout de ses rêves. » Pour la soutenir, tro cars remplis d’enfants des centres de loisirs de Bobigny ville où elle est employée à mi-temps par la mairie, prennent le chemin du Stade de France.
Mais impossible de rivaliser avec la Lavalloise ManuélaMontebrun, pour laquelle un convoi d’une dizaine de cars mayennais, dont un entier réservé aux membres ce j’avais peur qu’ils viennent pour rien, souffle la spécialiste du marteau. En plus, je m’étais un peu blessée au dos juste avant les championnats de France et ça avait du mal à se remettre.
Avec le stress et la pression, il y avait toujours une petite gêne.
Je commençais tout juste à me libérer. Je n’étais donc pas forcément sereine. » « Manu » franchit finalement sans difficulté le cap du premier tour grâce à un lancer à 71,36 m, et a droit en finale à une petite surprise: « En arrivant sur le terrain, je me rends compte que ma famille et supporters ne sont pas loin de la cage. Ils portent tous des t-shirts blancs. Je ne savais pas qu’ils allaient être là. Je n’arrive même pas à repérer mon entraîneur, qui est en fait juste devant eux. » L’élève de Guy Guérin, qui dispute une finale des Mondiaux en prime time, à quelques mètres de ses proches et sous les yeux de 50000 spectateurs, c’est un peu comme un enfant inscrit au conservatoire qui doit sortir son violon dans le salon familial pour un concert improvisé. « Moi, tout ce monde, ce n’est pas quelque chose qui me libère. Cétait crispant, alors qu’au marteau, il n’y a pas de secret, il faut réussir à être relâché, avoue Manuéla Montebrun avec sa franchise coutumière. J’entendais les gens qui criaient pendant que je faisais mes tours, ce qui n’est pas positif, car ça voulait dire que je n’étais pas dans mon jet. J’avais l’impression de lancer comme d’habitude, mais en fait, j’allais à deux à l’heure. J’aurais pu demander le silence. Mais c’est encore pire! Car si tu fais ça, tu te retrouves avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête et il faut assumer. C’est encore plus stressant. » Après un début de concours compliqué, elle réussira finalement à se lâcher au quatrième essai avec un jet à 70,92m.

Extrait d’ « Athlétisme Magazine » N°600

Sounkamba aux Championnats du Monde – La course !

Sounkamba sera à Budapest !

Félicitations à Sounkamba Sylla pour sa sélection méritée aux Championnats du Monde à Budapest, qui auront lieu du 19 au 27 août 2023. Elle représentera fièrement notre club. Nous sommes impatients de la soutenir lors de cet événement prestigieux. Go Sounkamba ! 🏃‍♀️🌍🥇

Pour retrouver Sounkamba et le 4X400m de l’équipe de France Féminine en LIVE , RDV à 19h40 sur France Télévision 

 

Valentine Lemonnier et Hugo Le Bars sacrés champion régionaux !

Hugo Le Bars (minime) et Valentine Lemonnier (cadette) sacrés champions régionaux au javelot et au disque sur le Stade Manuela Montebrun !

Belles perfs de nos jeunes coachés par Nicolas Le Bars, Steven Petitpas et Yves Mathieu lors des régionaux de lancers longs organisés ce week-end par le L2A53 et Meslay du Maine.

Hugo l'emporte avec un lancer mesuré à 36m89, tandis que Valentine a bine tirée son épingle du jeu sur le concours de disque avec son meilleur essai à 29m78. Notre autre cadette Amandine Le Bars prenant la médaille de bronze avec 24m56. Sur le concours de marteau chez les minimes, la polyvalente Noëmie Kieffer a pris la seconde place avec un jet mesuré à 33m60.

Laval Agglo Athlé 53 - 2023

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible.

Accepter
Non merci